Coaching individuel Coaching d'équipe Supervision professionnelle CoDéveloppement Formation action Vision partagée Groupes de parole Team building
       Coaching individuel                  Coaching d'équipe                                    Supervision professionnelle                                                  CoDéveloppement                  Formation action                                                                                  Vision partagée    Groupes de parole                              Team building

Une supervision professionnelle

A l’image des métiers de relation d’aide et/ou d’accompagnement, la pratique professionnelle du coaching exige le recours à une supervision qu’elle soit individuelle ou collective. Tous les codes déontologiques des différentes fédérations de Coachs (I.C.F., SFCoach, EMCC, etc.)s’accordent sur l’impératif pour un Coach professionnel d’avoir recours à un dispositif de supervision.

 

Jusqu’à présent, la pratique de la supervision était davantage liée à une sorte d’auto reconnaissance que s’accordaient certains Coachs séniors en s’auto-proclamant superviseurs. Et pour être juste, les superviseurs actuels en sont devenus, suite aux sollicitations de leurs propres clients et à la multiplication des écoles de coaching. Les coachs débutants ayant besoin d’ancrer les savoirs théoriques et de conforter leur posture professionnelle en la confrontant à celle de leurs ainés.

 

Le fait d’être un Coach professionnel pertinent ou un formateur de coachs ne certifie pas forcément de devenir un superviseur professionnel à l’image d’un conducteur de voiture, qui même chevronné et expérimenté, ne deviendra pas forcément un superviseur des futurs candidats au permis de conduire sans une formation dédiée.

Il est donc nécessaire de suivre des formations dédiées et certifiantes à la pratique du métier de superviseur, d’autant que l’offre de formation à la supervision professionnelle  commence à se développer et que la pratique de la supervision concerne également des demandes qui émanent d’autres professionnels que ceux qui évoluent dans l’univers du coaching. D’où, l’émergence de fédérations de superviseurs qui ont pour objectif de professionnaliser le métier de superviseur entendu au sens large. (http://www.professional-supervisors.org/)

La pratique de la supervision professionnelle

Enjeux pour le Coach :

  • Être confronté sur sa pratique par rapport au cadre déontologique et éthique,
  • Identifier les freins à son développement professionnel et personnel,

Enjeux pour l’entreprise ou l’organisation :

  • Reprendre les résultats de l’enquête anglaise qui prouve l’impact du superviseur sur les coachs d’entreprise.
  • Que leurs collaborateurs soient coachés par des professionnels conscients de leurs limites, de leurs fragilités comme de leurs forces, capables de se dissocier de leurs affects, capables de créer et de développer un espace de créativité propice à la construction voire la co-construction des solutions les plus pertinentes aux différentes problématiques de leurs coachés.

  • C’est d’autant plus vrai que la plupart des clients institutionnels exigent avant de référencer les Coachs qui seront sollicités pour accompagner leurs collaborateurs à justifier leur recours à la supervision par des attestations précisant la fréquence et la durée de la supervision, signée par les superviseurs.

Le cadre de la supervision

  • La supervision peut prendre une forme individuelle ou en groupe. La supervision n’a d’intérêt que si le superviseur reste porteur d’un regard    extérieur au moyen de sa métaposition. Le superviseur doit être en mesure par ailleurs d’évaluer le niveau de maturité du Coach en début de processus pour pouvoir mettre en place un plan de développement cohérent destiné à faire réaliser au coach ses objectifs explicites  et implicites.
  • Quel que soit le choix du Coach, la supervision doit être contractualisée : la posture du superviseur exclue qu’il soit le formateur au sens technique du terme, le thérapeute ou le pair du coach selon la SFCoach par exemple.
  •  Déroulement : qu’elle soit individuelle ou en groupe, la supervision suppose un engagement du Coach comme du superviseur sur une durée, un nombre de séances individuelles ou de journées s’il s’agit d’une supervision groupale et au respect d’une fréquence, donc une régularité.

Cela dit, dans les faits, c’est le niveau de maturité du Coach qui va être un  déterminant pour le superviseur d’accepter une certaine souplesse qui peut aller jusqu’à la supervision à la demande ou bien au contraire exiger un cadre très strict car, répondant de façon très pertinente au besoin du développement du Coach de façon implicite.

 

Et comme le précise Michel Moral dans son Blog : « La réalité (les exigences des clients) fait que le respect d’un cadre est parfois difficile pour le superviseur ou le coach. En conséquence, le contrat entre les deux acteurs doit tenir compte de cette contrainte, mais s’efforcer de respecter une régularité temporelle et spatiale ».


Informations pratiques

Pour plus de renseignement, merci de remplir le formulaire ICI en précisant dans votre message votre demande ainsi que vos coordonnées téléphoniques.
Nous nous engageons à prendre contact avec vous dans les 48h.

Comment nous joindre

Versus
3, Rue des Lauriers

17137 MARSILLY

 

Téléphone : +33 680664995

 

contact@versus-ccf.com

Actualités

La SASU Versus ccf est transformée en SARL Orcadre domiciliée depuis le 12/06/2019 au 10, Rue d'Amsterdam 44980 Sainte-Luce sur Loire