Coaching individuel Coaching d'équipe Supervision professionnelle CoDéveloppement Formation action Vision partagée Groupes de parole Team building
       Coaching individuel                  Coaching d'équipe                                    Supervision professionnelle                                                  CoDéveloppement                  Formation action                                                                                  Vision partagée    Groupes de parole                              Team building

CHARTE DEONTOLOGIQUE

Ce code vise à formuler des points de repères déontologiques, compte tenu des spécificités du coaching en tant que processus d’accompagnement d’une personne dans sa vie professionnelle : une situation professionnelle d’apprentissage personnel.

Titre 1 – Devoirs du coach Versus

Art 1.1 – Les Coachs Versus s’autorisent en conscience à exercer cette fonction à partir de leur formation, de leur expérience et de leur supervision.

 

Art 1.2 – Préalablement à toute intervention, ils s’engagent à:

 

  • établir avec l’interlocuteur responsable de l’organisation un accord précisant ce qu’il souhaite atteindre et le cadre de leur intervention.
  • préciser le cas échéant les règles de confidentialité et les autres protections à assurer.
  • ajuster si nécessaire cet accord au fur et à mesure de l’avancée de l’intervention.

 

Art 1.3 – Confidentialité

                 

A défaut de règles particulières clairement formulées par le responsable de l’organisation, ils s’astreignent au secret professionnel.

 

Art 1.4 – Supervision établie

 

L’exercice professionnel du coaching nécessite une supervision : ils s’engagent à disposer d’un recours personnel de supervision lorsque la problématique du client les renvoient à leurs difficultés personnelles.

 

Art. 1.5 – Respect des personnes et organisations

 

Conscient de leur position, ils s’interdisent d’exercer tout abus d’influence par rapport à la personne ou groupe de personnes auprès desquelles ils interviennent. Ils s’interdisent toute exploitation commerciale (de manière directe ou indirecte) des informations qui pourraient leur être confiées lors de leurs interventions.

 

Art. 1.6 – Refus de prise en charge

 

Ies Coachs Versus s’autorisent le droit de refuser une prise en charge de coaching pour des raisons propres à l’organisation, au demandeur ou à eux-mêmes. Ils s’engagent dans ce cas à indiquer un de leurs confrères.

Titre 2 – Devoirs du coach Versus vis à vis du client

 

Art. 2.1 – Lieu du coaching

 

Les séances se déroulent dans un lieu « neutre », différent du lieu de travail habituel du client.

 

 Art. 2.2 – Responsabilité des décisions

 

Le coaching est une technique de développement professionnel et personnel. Le client garde l’entière responsabilité de ses décisions opérationnelles.

Titre 3 – Devoirs du coach Versus vis à vis de l’organisation

Art. 2.3 – Demande formulée

 

Toute demande de coaching, lorsqu’il y a prise en charge par une organisation, répond à deux niveaux de demande : l’une formulée par l’organisation et l’autre par la personne intéressée. Les Coachs Versus s’astreingnent à valider la demande de la personne concernée.

 

Art.2.4 – Protection de la personne : nos engagements

 

  • Adapter notre intervention dans le respect des étapes de développement du client.
  • Utiliser à l’égard de la personne ou groupe de personnes auprès desquelles on intervient l’ensemble de notre expérience et de nos compétences professionnelles en fonction des difficultés exposées.
  • Informer le client lorsque les difficultés soulevées pendant l’intervention sortent du champ de nos compétences et lui recommander le cas échéant le recours à d’autres professionnels.
  • Etre en mesure d’expliquer au client les fondements théoriques du processus d’accompagnement qui sous-tend notre intervention à son égard.
  • Refuser d’aider le client à agir en dehors de la loi ou si sa demande va à l’encontre du respect des personnes.

 

Art. 3.1 – Protection des organisations

 

  • Considérer la personne ou groupe de personnes auprès desquelles on interviens comme faisant partie d’un système global (entreprise ou institution) et effectuer l’accompagnement des personnes et des groupes dans l’intérêt de l’ensemble du système.
  • Rester attentif aux métiers, aux usages, à la culture, au contexte et aux contraintes de l’organisation pour laquelle on intervient.

 

Art.3.2 – Restitution au donneur d’ordre

 

Le compte rendu de l’action au donneur d’ordre ne peut se faire que dans les limites établies par la personne accompagnée. Dans le cas où une restitution est prévue auprès de la hiérarchie par exemple, son contenu est déterminé avec l’accord express du collaborateur concerné. Si la restitution prend la forme d’un écrit, elle lui est soumise pour approbation. En cas de restitution orale, elle a lieu en sa présence.

 

Art. 3.3 – Equilibre de l’ensemble du système

 

Le coaching s’exerce dans la synthèse des intérêts de la personne et de son organisation.

Comment nous joindre

Versus
3, Rue des Lauriers

17137 MARSILLY

 

Téléphone : +33 680664995

 

contact@versus-ccf.com

Actualités

La SASU Versus ccf est transformée en SARL Orcadre domiciliée depuis le 12/06/2019 au 10, Rue d'Amsterdam 44980 Sainte-Luce sur Loire